Langues

Securitas se prend pour la Police!



Print pagePDF pageEmail page

police_bébéSecuritas établit des plannings en fin de chaque mois pour le mois suivant. Cependant, ce planning ne cesse de changer pour « raisons de service ». Aussi, avons-nous vu des agents avec plus d’une quinzaine de changements de plannings par mois. Le pire, c’est que les agents reçoivent ce changement par mail la veille pour le lendemain, sans s’assurer que l’agent ait bien reçu ledit changement. Mail reçu à 23h00 pour un poste débutant à 06h00 le lendemain par exemple.
Securitas a tout prévu dans ses procédures de « police » : si l’agent ne voit pas l’e-mail à temps (eh oui, tout le monde consulte ses mails avant d’aller se coucher), les heures qui auraient du être prestées (selon Securitas) sont retirées du salaire et l’agent se voit sanctionné par un avertissement pour absence injustifiée! Si l’agent voit le changement à temps et prévient sa hiérarchie qu’il est dans l’impossibilité d’assurer le service changé à la dernière minute, il doit justifier pourquoi il ne peut prester. Par exemple, Securitas demande un certificat du gynécologue attestant que la salariée était bien au cabinet gynécologique tel jour à telle heure. Bonjour le secret médical. Tant qu’on y est, pourquoi pas demander aux agents féminins quel est leur souci gynécologique.

Auteur

Claus Marquardt
Claus Marquardt

Claus Marquardt est Secrétaire syndical au NGL-SNEP. Ses attributions concernent notamment le calcul des salaires, le gardiennage, les conventions collectives, la représentation dans les entreprises. Claus Marquardt est titulaire d'un bac Administration et Gestion et muni de l'esprit d'équipe inculqué par la Gendarmerie Française.