Langues

Securitas: le service planification s’abonne aux absents!


shadow
Arrêtez de vous plaindre!

Arrêtez de vous plaindre!

Jean-Christophe FURGONI du « service planification » informe les agents par mail qu’en cas de réclamations relatives à leur planning, ils doivent suivre une procédure: envoyer un formulaire de réclamation.

Cette information pourrait être méprise pour une futilité, mais à y regarder de près, nous constatons qu’en même temps, JCF demande une flexibilité maximale aux agents, tout en leur annonçant d’avance que certains changements envisagés feront des mécontents.

Il va sans dire que ce « responsable » demande aux agents, sans même reprendre son souffle, de ne pas appeler le service planification en cas de mécontentement concernant les changements imposés.

Pour finir, JCF informe les agents que le service planning ne répondra plus aux appels pendant quelques jours, à ce qu’il parait suite à une montée en flèche des maladies et la mise en place de services spéciaux.

En voilà une façon professionnelle de gérer les exceptions, de répondre aux maladies et de demander gentiment et de façon extrêmement motivante aux agents de faire preuve de flexibilité, tout en s’abonnant aux absents en cas de réclamations. (« Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais! »)

Juste une petite remarque en marge: il semble évident que Securitas sait d’avance que tous les appels entrants au service planification seront des appels de réclamation. Soit.

Il est étonnant de voir par ailleurs de quelle façon le service planification donne l’exemple de la flexibilité qu’il exige des agents!

Il va sans dire que c’est là un modèle révolutionnaire pour faire face et surtout pour éviter à l’avenir une « montée en flèche des maladies ». A consommer sans modération!

Plaçons cela dans le contexte d’un service planification qui appelle les agents en repos afin de les forcer à reprendre le travail (1). Pour ces violations systématiques de la vie privée de l’agent, cette dégradation des plannings écrits en chiffons accessoires; pour cette flexibilité sans égale pour laquelle l’agent met en plus (de façon tout à fait volontaire!) son téléphone privé à disposition de l’employeur, le service planning est au contraire très actif et omniprésent! Cette flexibilité justement inégalée devient à tort une normalité sans aucune contrepartie de quelque nature qu’elle soit de la part de Securitas au profit de ses agents méritants.

A une époque justement à laquelle l’État va dramatiquement réduire (de 80% à 40% d’après les premières informations) sa participation à renflouer les caisses de la mutualité des employeurs, certains employeurs (ou plutôt toujours les mêmes) n’ont rien de mieux à faire que de pousser leurs salariés à la démotivation, à bout, à la maladie!

En Droit romain il y avait une maxime (2) qui a fait son chemin jusque dans le droit contemporain: Nemo auditur propriam turpitudinem allegans (Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude).

Tellement appropriée…

 ____________________________

(1) une communication des changements de planning par écrit, comme il se doit, bien-sûr

(2) Formule exprimant une règle morale. Quelle ironie de parler de valeur morale dans ce contexte!

Auteur

Armand Wildanger
Armand Wildanger

Armand Wildanger est le Secrétaire Général du Syndicat NGL-SNEP depuis 2008. Il est en charge des communications du syndicat ainsi que de l'organisation et du fonctionnement du Secrétariat général du NGL-SNEP. Il fait partie du Conseil d'administration du NGL-SNEP. Armand Wildanger est diplômé en gestion d'entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *