Langues

Doc G4S et doc Délégation à la recherche du « malade de complaisance »

Une approche satirique!


shadow

La Direction de G4S vient de pondre une note interne pour lutter contre « l’absentéisme ». Cette note est capitale, c’est une découverte, une percée pour tous les agents du gardiennage! G4S, grâce à la collaboration et aux lumières de la « Délégation » (nous y reviendrons), a enfin trouvé la raison des changements de plannings de dernière minute.

C’est une maladie, un virus, une peste!

Le coupable s’appelle « maladie de complaisance ».

Aussitôt le coupable identifié, G4S s’attelle à éradiquer cette maladie qui est la maladie de complaisance. Et pour ce faire, la direction compte sur votre « collaboration » et votre « implication ». G4S affirme qu’elle ne s’attaquera pas aux « vraies maladies » : sera seulement visée la « maladie de complaisance ». Nous voilà rassurés.

G4S promet plus de stabilité dans les plannings et un environnement de travail plus serein.

Nous voilà soulagés !

Bon, c’est sûr, aucun chiffre n’est avancé pour mieux identifier le coupable, mais bon, à l’époque des fake-news, les faits et la réalité comptent peu.

Il faut voir le côté positif : G4S est totalement blanchie: les changements de plannings de dernière minute, les rééditions de plannings incessantes, les pressions des gestionnaires, l’intrusion agressive dans votre vie privée, l’asservissement total de l’agent à son bwana, pardon, patron, n’est finalement pas de la faute de G4S ! C’est la faute aux « malades imaginaires ». Ne cherchez pas de définition de maladie de complaisance, pour vous faciliter la vie, c’est G4S qui s’en occupe. Elle va n’en faire qu’une bouchée de ces médecins véreux sans intégrité qui prescrivent ces maladies de complaisance. Doc G4S est infaillible, surtout avec le soutien tout autant sans faille de la « Délégation » (Attention, nous y reviendrons encore!).

Or, les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là1)attention Noël est à l’horizon!: G4S a une pensée affective pour les agents loyaux et serviables qu’il s’agit de protéger et de vacciner contre le virus de la complaisance. Nous pourrions nous imaginer comme vaccin une prime ou une augmentation hors cadre de la convention collective. Cela soulignerait la crédibilité sans faille de l’employeur.

La cause de G4S est tellement juste que la « Délégation » n’a pas pu résister de se rallier à cette croisade purificatrice ! Le fait qu’il n’y a pas eu de délibération de cette Délégation à ce sujet n’est qu’un détail. De même pour la personne ayant signé cette note au nom de la Délégation sans avoir l’aval de tous les délégués!

« La Délégation » se cache derrière un gribouillis non identifiable qui sert de signature et qui ne peut être qu’attribué à la présidente de la délégation du personnel, Canon Nico. Le fait que cette dame agit sans autorisation et relègue les délégués ogblcgb au rang de pions ne semble pas l’inquiéter outre mesure! Pas plus que le fait qu’elle se trouve du mauvais côté de la ligne entre Direction et Délégation.

Qui reste-t-il pour défendre les agents?

Les délégués du NGL-SNEP se distancient formellement de cette maladie appelée « complaisance », de peur d’être incurablement contaminés !

   [ + ]

1.attention Noël est à l’horizon!

Auteur

Armand Wildanger
Armand Wildanger

Armand Wildanger est le Secrétaire Général du Syndicat NGL-SNEP depuis 2008. Il est en charge des communications du syndicat ainsi que de l'organisation et du fonctionnement du Secrétariat général du NGL-SNEP. Il fait partie du Conseil d'administration du NGL-SNEP. Armand Wildanger est diplômé en gestion d'entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *